Info Savvy

Competitive intelligence, communication & social media

Le Personal Knowledge Management, pourquoi vous n’y échapperez pas

E-mails, tweets, publicité on- et offline, livres, journaux, émissions de TV, émissions de radio, articles de blogs, statuts Facebook, mèmes, discussions on- et offline… L’information est omniprésente. Certains parlent, à tort ou à raison, de déluge informationnel, d’infobésité, d’information overload. Alors que certains professionnels de la gestion de l’information souhaitent montrer que l’infobésité est un « non-problème » (l’article d’Aref Jdey en est un exemple), des pratiques de gestion d’informations personnelles émergent, comme l’information literacy ou le Personal Knowledge Management.

À la découverte de l’information literacy

L’information literacy peut être définie comme: « the ability to know when there is a need for information, to be able to identify, locate, evaluate, and effectively use that information for the issue or problem at hand » (source: Infolit.org). Comprenez « la capacité à savoir anticiper le besoin d’information, la capacité d’identifier, localiser, évaluer et utiliser de manière efficace cette information pour résoudre un problème ». Cette définition élémentaire souligne les points clés de l’information literacy, dont les autres aspects sont développés dans le diagramme suivant:

Via http://2teachis2share.blogspot.fr/2010/07/computer-literacy-information-literacy.html

Traduction:

  • Reconnaitre le besoin d’information
  • Utiliser différentes stratégies de collecte et de recherche d’information
  • Localiser l’information pertinente et appropriée
  • Evaluer l’information selon sa qualité, la crédibilité de l’auteur, sa précision et son authenticité
  • Utiliser les outils pratiques et conceptuels des technologies de l’information
  • Communiquer et partager l’information de manière appropriée à l’audience visée

En parallèle à l’information literacy a été développée la notion de Personal Knowledge Management, davantage présente dans le monde professionnel.

Le Personal Knowledge Management

L’ambition du Personal Knowledge Management est la maîtrise de l’environnement informationnel à l’échelle humaine. Selon Christophe Deschamps, Xavier Delengaigne et Pierre Mongin, auteurs d’Organisez vos données personnelles: L’essentiel du Personal Knowledge Management, le PKM peut être articulé en 6 points:

  • collecter les données ;
  • organiser l’information ;
  • évaluer l’information ;
  • présenter l’information ;
  • collaborer autour de l’information ;
  • sécuriser l’information

Comme vous pouvez le constater, l’information literacy et le PKM présentent plusieurs similarités, et pour cause, ces deux notions ont un objectif commun: une meilleure gestion de l’information et des connaissances dans une société où l’information est omniprésente.

Malgré tout, Deschamps, Mongin et Delengaigne déclarent: « Il ne s’agit pas d’acquérir une maîtrise informationnelle (ce que les Anglo-Saxons nomment information literacy) au détriment des nouvelles compétences sociales liées au web ou de l’amélioration de vos compétences propres » (ibid.) élargissant ainsi les perspectives du Personal Knowledge Management.

Selon ces trois co-auteurs, « le PKM doit donc être conçu comme un système pour mieux se piloter soi- même dans un univers où les différents types de surcharge évoqués plus haut nous masquent le chemin en permanence. Il est la boussole qui nous permet de garder le cap de nos objectifs à long terme » (ibid.), c’est pourquoi ils développent également l’acronyme TIICC.

 Le modèle TIICC pour mieux gérer votre univers informationnel

Après avoir constaté les limitations du Personal Knowledge Management dans sa définition première, Christophe Deschamps a développé une approche plus globale appelée le modèle TIICC.

Via http://nouveaumanagementdelinformation.viabloga.com/images/web_schema_2_t.800.png

Le modèle TIICC a pour différence principal avec le PKM et l’information literacy d’être un modèle global d’information personnelle, puisqu’il comprend:

  • Temps : Gérer son temps à l’ère du numérique
  • Identité numérique : Gérer sa présence sur Internet
  • Information : Maîtriser l’information
  • Capital social : Gérer ses réseaux sociaux, qu’ils soient en ligne ou IRL (In Real Life)
  • Compétences personnelles : les développer pour apprendre tout au long de sa vie

Grâce à des méthodes et outils simples, le modèle TIICC est « système complet et cohérent d’information personnel » (ibid). Pour le découvrir de manière plus approfondie je vous conseille de lire les Fiches pratiques du travailleur du savoir  par Christophe Deschamps.

 

 

Posted under: Intelligence économique

Tagged as: , , ,